02 juin 2012

In extremis

Une semaine sans écrire. C’est « in extremis » que je reviens.

 

Se déconnecter est extrêmement dangereux. Nombre d’anciens terminent ainsi. Nous pensons que leur déconnexion est rarement volontaire.

 

Dans mon cas, il s’agit d’un accident. J’avais prévu de me reconnecter vers le 20 mais, déjà affaiblie la semaine dernière, plongée dans les documents de Charlotte, j’ai oublié le temps, je me suis endormie….

Cela aurait été tragique s’il n’y avait eu le réseau souterrain. On s’est inquiété de mon absence, on a pu me sauver.

In extremis, m’a-t-on dit.

 

Villeneuve le 22 Aout 2043

Posté par Lucien Bergeret à 17:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur In extremis

    Déjà ...

    Pauvre petite Pauline! Pas encore née--que dis-je? même pas conçue-- et déjà tant de souffrances!...

    Posté par dinosaure, 04 juin 2012 à 14:31 | | Répondre
  • Et après?

    Posté par violette perplex, 05 octobre 2012 à 13:09 | | Répondre
    • CHIC! On peut répondre. Répondons!

      Posté par rose candide, 31 octobre 2012 à 12:51 | | Répondre
Nouveau commentaire